Formation sur Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Pau...
+33 (0)6 86 94 86 14   catalogie babylone formation

 Santé

Ce thème recouvre des formations portant sur la nutrition, les conduites addictives, la maladie d'Alhzeimer, l'accompagnement des personnes en fin de vie. Il concerne tous les types de professionnels de la santé puisqu'il porte sur les qualités relationnelles soignant-soigné, la bientraitance, l'agressivité, le stress et la communication.

ST 05 - Formation: Approche de la douleur & communication

  • Permettre à celles ou ceux qui sont en relation avec toute personne en état de souffrance, (en interindividuel ou intrafamilial, occasionnellement ou de façon quotidienne), de mieux comprendre, voire d’accepter le message de la maladie, d’identifier et d’aider à reconstruire, si besoin est, l’image modifiée de la personne.
    • Différencier les notions de douleur physique et de souffrance psychique ;
    • Améliorer la prise en considération de la douleur dans ses différentes dimensions : physique, psycho-émotionnelle, sociale, spirituelle ;
    • Développer le contact relationnel pour mieux cerner les états douloureux ;
    • S’impliquer sans pour autant s’épuiser ;
    • Travailler en équipe et communiquer efficacement pour optimiser la relation au patient.
    Public
    • Animateurs, responsable(s) de groupe(s), personnel médical et paramédical désireux d’optimiser leurs relations et leur écoute auprès de personnes en souffrance.
  • La douleur, les douleurs, la souffrance…
    • Définitions
    • Origine, cause, manifestations
    • « Avez-vous mal ? » : une précision du symptôme et aussi une préoccupation de l’intensité et des formes de la douleur
    • Qu’exprime la douleur ?
    • Entre besoin et demande : la fonction et le sens du symptôme
    • Répercussion de celle-ci sur la vie de l’individu - la famille - l’environnement
    • Le concept de douleur totale (total pain)
    L’évaluation de la douleur

    Les échelles :
    • unidimensionnelles (EVA)
    • pluridimensionnelles (Mac Gill pain questionnaire, QDSA),
    • comportementale (Doloplus)
    Les difficultés liées à l’évaluation et à la perception de la douleur 
    • Quelles réponses apporter à la douleur ?
    • Un résident connaissant un état confusionnel, désorienté et/ou une atteinte sensorielle ou du langage et/ou des troubles neuropsychiques, etc.
    • La résistance à la douleur comme preuve de vie (peur de ne pas avoir mal, avoir mal = vivre)
    • « Souffrir en silence »
    • La crainte d’une sollicitation excessive du personnel soignant
    • Le manque d’information des patients
    • « Vieillir, c’est avoir mal » : remise en question des clichés
    • Le malade, expert pour évaluer sa douleur
    • La neutralité du soignant : est-ce souhaitable ? possible ?
    • Quelques notions à revisiter : douleur-maternage, douleur-régression, douleur-dépendance, douleur-dépression.
    Quelles réponses apporter à la douleur ?
    • La douleur, une notion anxiogène pour les patients et les soignants.
    • Apprendre à se sentir en phase avec la personne suivant les étapes qu’elle traverse et ce, quel que soit son âge.
    • Comment maintenir ou recréer un futur hypothétique quand cela est encore possible
    • Une réponse pluridisciplinaire 
    • Les alternatives aux traitements médicamenteux 
    La Communication
    • L’implication du soignant dans la relation aux personnes en souffrance : Attitudes favorables à l’écoute, la place des émotions, la mobilisation des ressources sans épuisement.
    • Sensibilisation à la relation d’aide
    • Mettre en évidence les limites de la « dynamisation » pour se tourner vers le travail de deuil...
    • Mettre en commun les vécus pour optimiser la relation au patient
    • Analyse des relations interpersonnelles concernant les membres de l’équipe et ainsi permettre le plus possible aux professionnels de travailler de concert et dans un esprit de cohésion
    • Comment garder les critères et les valeurs partagés entre les membres de l’équipe dans le travail de soins
    Partage des compétences du personnel soignant dans des situations vécues comme « difficiles » auprès de certains patients : accompagnement de fin de vie, conflits intergénérationnels, enjeux, mythes familiaux, agressivité de patient, etc.
    • Apports théoriques, analyse de situations et travail sur des cas concrets, échanges, vidéo.
    • Approche humaniste, systémique et centrée sur la personne.
  • Effectif
    • 10 personnes maximum
    Lieu
    • Au sein de votre structure ou à proximité
    Durée
    • 4 jours

Catalogue Formations Santé